Une fleur a poussé par hasard un jour dans le jardin de mon cœur. Elle ne ressemblait à aucune fleur que je connaissais. Je ne l’ai pas vu arrivé. Elle a poussé. Elle ne ressemblait à rien. Elle me ressemblait. Je l’ai abandonnée. Elle n’a pas dit grand chose. Elle s’est contenté de soupirer. Un soupir des profondeur. Les profondeurs de mon cœur. Elle n’a même pas voulu faner. Laisse moi vivre elle a murmuré. Laisse moi grandir elle a chuchoté. Je suis trop occupée. Un grand secret. Elle s’est accrochée. Ses racines bien plantées. Desséchée. Elle s’est faite oubliée. Je n’étais même plus sûre de son existence. Il s’en est fallu de peu pour l’effacer. Trop de responsabilité. Pas apprivoisée. Je ne voulais pas la voir. Peut être l’enterrer. Un enterrement m’a projetée dans l’instant. Elle s’est réveillée. Elle a dit s’il te plait. Il reste moi. Ne me laisse pas. J’en mourrai. Alors, je l’ai arrosée de toutes les larmes que je n’ai pas su verser. Pousse et fleuri, toi la fleur de mon secret. Je t’abandonne mon cœur et mon âme. Tu es plus grande que moi. Guide mes pas. Pardonne moi.